Levée de la période « orange » pour l’emploi du feu

Les conditions météorologiques particulièrement sèches de cet été et le manque d’eau ont entraîné un risque de feu de forêt élevé sur le département des Hautes-Alpes.

En conséquence, un arrêté préfectoral avait prolongé la période orange pour l’emploi du feu instaurée le 15 mars 2019.

 

Au regard des dernières précipitations et des prévisions météorologiques cet arrêté a été abrogé le lundi 21 octobre.

L’ensemble du département des Hautes-Alpes passe ainsi en période « verte ».

Cependant, le brûlage des déchets verts (déchets issus de tontes de gazon, des feuilles et aiguilles mortes, des tailles d’arbres et d’arbustes) est interdit sur tout le département.

Le feu reste également interdit dans les bois, forêts, plantations, reboisements, landes, maquis et garrigues, ainsi que dans tous les terrains les entourant et situés à moins de 200 mètres, y compris les voies qui les traversent.

Seuls les propriétaires de ces terrains ou les occupants peuvent, sous certaines conditions, procéder à des opérations d’incinération. En particulier des dispositions dérogatoires sont prévues pour :

  • les déchets verts issus de débroussaillement obligatoire (97 communes uniquement),
  • les déchets verts forestiers et agricoles,
  • les écobuages.

C’est pourquoi, il appartient aux intéressés de respecter obligatoirement les règles suivantes :

  • Informer les pompiers (18 ou 112) le matin même de l’emploi du feu, en précisant la localisation du feu ;
  • Profiter d’un temps calme ;
  • Effectuer le brûlage entre 10 et 15 heures, de préférence le matin ;
  • Ne pas laisser le feu sans surveillance ;
  • Disposer de moyens permettant une extinction rapide ;
  • Éteindre totalement le feu avant le départ du chantier et au plus tard à 15 heures ;

Attention, l’usage du feu est interdit par vent supérieur à 40 km/h.

Faire du feu comporte des risques et la préfète des Hautes-Alpes recommande toujours la plus grande vigilance et prudence quant à l’emploi du feu.